Combien existe-t-il d’espèces d’éléphant ?

Les éléphants, des mammifères appartenant à la famille des Eléphantidés, comptait 3 genres : l’éléphant d’Afrique, l’éléphant d’Asie et les Mammouths. Ces derniers ont disparu il y a environ 4 000 ans...

Quel rongeur choisir pour ses enfants ?

La popularité des rongeurs dans les films d’animation les rend très attirants auprès des enfants. Sachez néanmoins que tous les rongeurs ne sont pas faits pour vos petits chérubins. Pour choisir celui qui sera...

Le chat noir a-t-il un caractère spécial ?

Les croyances populaires et les superstitions autour du chat noir ont toujours intrigué plus d’un. Cet animal en est même victime et ne trouve quasiment pas de preneur en refuge. Mais pourquoi le chat noir est...

3 races de petits chiens à découvrir

La taille du chien figure parmi les principaux critères pris en compte par les personnes qui vivent en appartement et qui veulent adopter un chien. En plus de la taille du chien, vous devez également bien...

Prendre soin de son animal de compagnie, c'est aussi l'assurer !

Avoir un animal de compagnie constitue un grand nombre de responsabilités pour son propriétaire. En plus de lui offrir un toit, de la nourriture et toute la distraction dont l’animal a besoin pour ne pas s’ennuyer, il est également nécessaire de le garder en bonne santé. Que ce soit un chien un chat ou un NAC, plusieurs actes vétérinaires sont nécessaires pour garder votre animal en pleine forme. Ces frais relatifs à ces actes peuvent être couverts par une assurance.

Assurance animaux de compagnie : une nécessité

Tout comme la nôtre, la vie d’un animal de compagnie est faite d’imprévus. Les animaux peuvent eux aussi tomber malades du jour au lendemain ou être victimes d’accidents. Lorsque cela survient, les soins vétérinaires sont susceptibles de vous coûter cher, à tel point que la seule solution qui s’offre à vous est la souscription d’une assurance pour animaux de compagnie. Proposé par la plupart des assureurs, ce produit est destiné à couvrir les différents frais liés aux soins de votre animal. En échange d’une cotisation régulière, l’assurance prend en charge le remboursement de ces frais dans le but d’alléger vos charges financières. En fonction de la formule et du niveau de remboursement choisi, l’assurance prend en charge la totalité ou une partie des frais de soins en cas de maladies ou d’accidents. La politique de couverture de la compagnie d’assurance détermine également l’étendue de la couverture.

Assurance pour animaux : fonctionnement

La plupart des compagnies d’assurance proposent aujourd’hui des offres d’assurance pour animaux de compagnie, certaines s’y sont même spécialisées. Ces offres se déclinent en plusieurs formules correspondant à plusieurs niveaux de couverture. En fonction de la formule choisie, le remboursement peut aller de 50 à 100% des frais de soins, mais cette formule définit aussi le prix de l’assurance. Une formule de base est parfois suffisante pour assurer un animal en bonne santé, à condition de prendre un forfait prévention visant à assurer les rappels de vaccinations par exemple. Les animaux avec présentant plus de risques doivent quant à eux bénéficier d’une formule plus couvrante et donc plus chère. Quelle que soit la formule choisie, l’assurance couvre les frais de consultations ainsi que les divers traitements. En cas d’accident, les frais d’intervention, et d’hospitalisation sont également inclus. Parfois même, les assureurs étendent leurs prestations en proposant un service d’assistance utile en cas de perte ou de vol de l’animal, ou une prise en charge des frais d’obsèques.

Assurance pour animaux : les spécificités

L’assurance pour animaux de compagnie revêt des spécificités qu’il convient de connaitre en tant que propriétaire. Beaucoup de contrats d’assurance animaux sont par exemple soumis à un délai de carence qui retarde la prise d’effet des garanties à quelques semaines voire quelques mois pour certaines maladies. Il est important de noter l’existence de ce délai de carence afin d’éviter les mauvaises surprises. Pour les compagnies, il s’agit d’un moyen leur permettant de s’assurer que l’assurance est bien souscrite en prévision des risques de maladies et non pour résoudre un problème de santé déjà existant. Tandis que pour le propriétaire, cette condition peut devenir contraignante. Il existe également des assureurs qui n’admettent pas d’assurer les animaux présentant trop de risques de maladies. Les animaux trop jeunes ou trop âgés ainsi que les animaux dangereux sont difficilement assurables.